Ouvrir une Auto Entreprise c’est facile ! Oui mais…

On a tendance de dire qu’il faut 5 minutes pour ouvrir une Auto Entreprise. Et c’est vrai que les démarches sont simple, comparé aux autres statut plus contraignant. 

Cependant certains points sont souvent négligés par les créateurs d’enterprise en herbe. Et c’est là que des difficultés peuvent apparaître  rapidement pendant le processus de création. 

Dans ce guide,  je vais essayer de vous résumer les points important à avoir en tête pour bien préparer sa création d’auto entreprise. 

ouvrir une auto entreprise

5 minutes chrono !

L’auto entreprise est une forme juridique vraiment pratique pour pouvoir se lancer en tant que Freelance. Elle offre des facilités de gestion non comparable à beaucoup de statut. C’est la forme idéal pour commencer une vie de Freelance. 

Cependant se lancer tête la première dans cet aventure peut être périlleux. 

Pleins de questions vont s’amener à vous au long de votre processus de création. Et certaines peuvent s’avérer décisives par la suite. Dans cet article je ne vais pas vous détailler toutes les démarches.  Mais on va poser les bases afin d’avoir les idées claires. Alors pas de panique, je vais vous préparer des guides spécifiques pour très bientôt. 

Mais il est temps d’avancer étape par étape dans le processus !

La Domiciliation de son entreprise

Pour moi c’est la première étape. En effet, une fois qu’on a défini son projet, l’objectif c’est de définir où sera domicilier son entreprise. 

En tant que Freelance, le choix le plus simple, c’est souvent d’utiliser son adresse personnelle. Mais si comme moi vous êtes nomad, ça peut vite être un casse tête. Dans ce cas là vous pouvez opter pour la solution de la domiciliation en utilisant des services comme sedomicilier.com

Choisir son adresse professionnel et un choix important, car elle définira une partie de votre Numéro Siret. Vous pourrez bien entendu changer votre domiciliation par la suite. Mais pour cela vous devrez remplir un formulaire à l’URSSAF, qui vous enverra un nouveau numéro. 

Autant s’éviter de la paperasse en se posant les bonnes questions en amont. 

Ouvrir son Auto Entreprise et récupérer son Siret

Une fois votre adresse en poche, il est temps de passer au chose sérieuse : l’ouverture de votre Auto Entreprise. 

Il existe de nombreuses solutions pour ça ! Vous pouvez par exemple passer par une aide extérieur. 

De nombreuses sociétés se proposent de vous faciliter les démarches. Il y a même certaines banques spécialisées comme Shine  qui propose une formule tout en un. Vous ouvrez un compte chez eux, et moyennant quelques euros supplémentaires,  ils s’occupent de faire votre dossier pour vous. 

Mais soyons honnêtes, si vous êtes un minimum préparé la création d’une Auto Entreprise ne nécessite pas d’aide particulière. Ce sont surtout certains détails qui vont nécessiter parfois un peu d’aide. 

Pour ouvrir votre Auto Entreprise il suffit finalement d’aller sur le portail de l’Urssaf

Les points importants à avoir en tête

Lors de la création de votre auto-entreprise vous aurez quelques « cases » à cocher. Et certaines questions peuvent être un peu complexe à appréhender. 

C’est pour cela qu’avant de créer votre auto-entreprise, je vous invite à réfléchir au choix concernant votre impôt. Vous aurez le choix entre le versement libératoire ou à l’imposition classique. Ce choix est un peu complexe et je vous ferai un article sur le sujet.  Mais il est important de le prendre en compte. Car suivant vos revenus, passés et futurs, vous pourriez faire de belles économies. Ou bien au contraire, payer des impôts  que vous n’auriez pas payé si vous aviez fait le bon choix au départ. 

Vous devez aussi réfléchir aux différentes aides possible.  L’ACRE qui vous permet d’avoir des abaissements sur vos charges les premières années peut être un bon coup de pouce appréciable.  Si vous êtes demandeur d’emploi, l’ARCE permet de toucher un capital qui représente 45% de vos indemnités total  de retour à l’emploi. Cela peut vous permettre de donner un coup de pouce si vous devez acheter du matériel pour votre activité par exemple. 

De plus, dans vos calculs il faut prendre en compte les différents plafonds, car si vous dépassez un certains seuil de revenu vous devrez changer votre status. De même, on a coutume de dire que l’auto entrepreneur ne paye pas de TVA. C’est vrai jusqu’à un certains point, car là aussi il y a un plafond et si vous le dépassez vous serez assujetti à la TVA.

Le choix de la banque pour son Auto Entreprise

Il y a quelques années on pouvait mélanger compte personnel et compte pro. Mais maintenant ce temps est révolu. Être freelance nécessite d’avoir un compte séparé. Il va vous falloir dénicher la banque qui vous convient. Et là, il y a à boire et à manger : banque pro, traditionnelle, Neo Banque ou encore banque pour freelance le choix est vaste ! 

En premier lieu, je conseille toujours de voir du coté des Néo banque comme N26 et Revolut. Elles offrent un service plus en adéquation avec notre temps et facilite grandement les démarches. 

Cependant pour ma part j’ai choisi Shine, une banque française spécialisée pour les freelance. Elle offre un blog rempli de bon conseils.  De même qu’un groupe facebook très actif où les auto-entrepreneur s’entraide. Et en plus ses services sont pensées pour les freelance ! Vous pouvez gérer votre facturation sur l’application et voir vos cotisations en direct. Le ton est jeune, frais, pour l’instant j’en ai toujours été satisfait.

Se protéger, c'est important

Maintenant que vous êtes votre propre patron, une nouvelle vie s’offre à vous rempli d’opportunités. Mais quitter le salariat veut aussi dire quitter quelques avantages, comme celui des mutuelles. 

Et oui en tant que Freelance vous êtes bien évidement couvert par l’assurance maladie. Mais si vous souhaitez être remboursé efficacement, prendre une mutuelle ne sera pas de trop. 

Et là encore,  une multitude de sociétés proposent des offres diverses et variées. Les plus tendances pour les freelance sont Alan et Wemind

Mais en tant que freelance et nomade, en étant sur les routes au 4 coins du monde, il faudra peut être mieux opter pour une assurance « grand voyageur ». Car les assurances spécifiques pour nomades sont peu nombreuses. Cependant des offres interessantes existent comme Safety Wing.  Ce type d’assurance a été designé par des nomades, pour des nomades. 

Une autre solution pour les digitale nomade peut consister à utiliser les assurances de sa carte Premium. Mais il faut bien se renseigner et surtout garder en tête que vous ne pouvez rester que 3 mois dans le même pays avec cette solution. 

Mais attendez les frais ne s’arrêtes pas là. Car en plus de la mutuelle/assurance voyageur, il existe deux autres protections non obligatoire mais qui reste à étudier.

La protection pro pour vous assurer en cas de dégâts pour professionnel pour . Si vous casser quelque chose chez votre client par exemple (du matériels, une base de donnée etc). La protection pro est obligatoire dans certains domaines d’activités pour information. 

La dernière assurance c’est le maintient des revenus.  Qui en cas de gros pépins ou de maladie peut vous éviter une grosse déconvenue. 

Mais attentions toutes ces protections ont un coût non négligeables surtout si on les cumules. Mais partir à l’aventure sans protection peut vite transformer votre jolie compte de fée en véritable cauchemar. 

Les chiffres et les lettres : la comptabilité et la facturation de son Auto Entreprise

C’est une partie que certains Auto Entrepreneur occultent assez facilement. Et pourtant c’est une étape importante de la vie d’une entreprise. 

En tant qu’auto Entrepreneur on peut gérer sa comptabilité soit même. Il faut juste tenir un livre de compte. Ce qui ne nécessite pas un travail gargantuesque. 

Cependant les choses peuvent se compliquer. Si vous dépassez le plafond de TVA, dans ce cas là, il sera peut être plus judicieux de passer soit par un comptable, soit par un logiciel.  

Les logiciels seront moins couteux qu’un comptable. Des solutions comme Indy automatisent votre comptabilité, en se connectant à votre banque. 

Mais pour pouvoir faire sa comptabilité il faut des factures. Et là aussi il y a certaines normes à respecter, numéro de facture, mention légales etc. Je détaillerais prochainement dans un guide comment faire et gérer ses factures. 

Ne pas oublier de déclarer et payer ses cotisations

Après tout ça normalement vous êtes paré pour commencer vos missions et vos premières rentrées d’argent. La routine s’installe, mais n’oubliez pas une chose : vous devez déclarez vos revenus et payer vos cotisations. 

Le processus n’est pas compliqué. Il suffit de se connecter sur le site de l’ursaff et de déclarer chaque mois vos revenus. (ou tous les trois mois suivant l’option que vous avez choisi)  

Rentrez votre chiffre d’affaire et le calcul des charges se fera automatiquement.  Ensuite, vous pourrez payer par différents moyens : prélèvements, carte bleu, chèque etc.

Après votre inscription, vous n’aurez pas à déclarer vos revenus tout de suite.  En effet il faut attendre 90 jours avant de faire sa première déclaration. Et ça même si vous avez opté pour la déclaration mensuelle. Donc n’oubliez pas de vous mettre un reminder histoire de ne pas recevoir un mail peu sympathique de l’administration.

Chaque année il faudra aussi penser à faire sa déclaration de revenu. En plus de votre déclaration habituelle, vous devrez remplir un formulaire spécifique en tant qu’auto entrepreneur. 

Vous aurez aussi en fin d’année à régler votre CFE, un genre de taxe d’habitation professionnel. Vous pourrez être exempts les premières années mais vous aurez tout de même un mail de la part des impôts.

J’espère que ce mini guide vous mettra les idées au claires. J’ai conscience qu’il est loin d’être complet. C’est pour cela que je vous prépare une multitude de guides plus spécifiques pour très bientôt. 

Si vous voulez me contacter laissez un commentaire ou utilisez le formulaire de contact 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.